rencontre paris

J'ai testé... une soirée au Rituel Foch

Le nouveau haut lieu du libertinage parisien. J’ai le plaisir de vous faire découvrir un nouveau lieu de bien-être dans l'un des quartiers les plus chics de Paris, le 16ème arrondissement. Au Rituel Foch, les journées y sont calmes et détendues, les nuits festives et délicieuses, les gens qu'on y rencontre sont jalonnés d'histoires exceptionnelles.

Leurs murs sont totalement muets et renfermeront bientôt les mystères les plus convoités des nuits libertines parisiennes. Je vous invite dès aujourd'hui à les rejoindre dans l'antre de la magie du libertinage et de ses secrets les mieux gardés... N'attendez plus et acceptez dès à présent cette invitation au voyage.

Venez libertiner au Rituel Foch

Sympathique et souriant, une visite de l'établissement m'a été proposée. Au bar-lounge les tons sont chaleureux, en bordeaux et bronze. Au sous-sol, l'étage balnéo et coins câlins, la sobriété domine en noir, gris et beige. Le hammam est carrelé de beige, lumière tamisée, et douche à l'intérieur pour se rafraîchir et rincer les banquettes avant/après usage, c'est très appréciable.
C'est le point fort de ce club, son beau jacuzzi à débordement, avec une boule à facette à son plafond ! Étrange, mais finalement une idée originale ! 5 coins câlins pour 3 ou 4 personnes, dont l'un peut se fermer en gardant une fenêtre ouverte. Et un plus grand coin câlin pour un nombre de joueur plus élevé.

Ils ont l'air confortable, avec des murs capitonnés. Et équipés de mouchoirs, préservatifs, et produit nettoyant.
Venir vous relaxer au Rituel Foch va vous permettre de mettre un peu de "piment" dans votre vie de couple, tout en profitant d'un espace de détente rare et exceptionnel.


Ils aiment également l'élégance, physique et intellectuelle, la courtoisie, le savoir-vivre, le partage du verbe, le respect des envies de chacun, les couples harmonieux, les ambiances festives et débridées.

Je vous invite, dès à présent, à découvrir ce lieu magique où les sensations fortes se partagent à deux.

Laissez votre commentaire à propos de cet article